ACCUEIL

MISSION

FAQ

CONTACT

TÉMOIGNAGES

FORUM

   




Message Box

 
 


 

 

                                                                     

Témoignages du Baptême biblique.

 

  La bible est le seule livre valable dans lequel se trouve les réponses à toutes nos questions relatives au baptême ainsi qu'à toute pratique biblique. Quant au baptême, c’est Jésus-Christ notre Seigneur qui l’ordonna à Ses disciples, et dit : << … Allez dans le monde entier et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné >>, Marc 16 : 15-16. IL est clair pour quiconque que la vraie foi est suivie de l’obéissance à la volonté de Dieu. L’apôtre Pierre explique que l’arche qui sauva Noé et les siens était une image du baptême : << C’était une figure du baptême qui vous sauve, à présent, et par lequel on ne se débarrasse pas de la souillure de la chair, mais qui est une demande ( adressée ) à Dieu d’une bonne conscience, par la résurrection de Christ >>, 1 Pierre 3 : 21.

  Le fait que l’apôtre mentionne que le baptême est une demande ( adressée ) à Dieu d’une bonne conscience, nous interpelle immédiatement au baptême de bébé, car un bébé n’a pas de conscience et ne peut entendre pour croire selon qu'il est écrit: <<... la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend de la parole de Christ >>, Romains 10:17. C’est ce qui fait que les enfants qui furent apportés à Jésus ne furent pas baptisés, il est écrit : << Jésus, en le voyant, fut indigné et leur dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez  pas; car le royaume de Dieu est pour leurs pareils…Puis il les embrassa et les bénit, en leur imposant les mains >>, Marc 10 : 14-16.

Le Seigneur n’a pas baptisé ou fait baptiser les enfants; Il les bénit en leurs imposant les mains. La bénédiction des enfants est aussi une vielle pratique biblique dont le Seigneur Lui-même a fait l’objet. Nos enfants, jusqu’à présent, doivent être amenés au temple ( Assemblée ) et béni par un homme de Dieu qui a Le Saint- Esprit. Le Seigneur est notre exemple dans tout, il est écrit de Lui : << Et voici qu’il avait à Jérusalem un homme du nom de Siméon. Cet homme était juste et pieux; il attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui… Il vint au temple, poussé par l’Esprit. Et, comme les parents apportaient le petit enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qui était en usage d’après la loi, il le reçut dans ses bras, bénit Dieu…Siméon les bénit…>>, Luc 2 : 25-34. Partout où le bébé ou enfant est bien mentionné, Il n y a jamais eu de baptême, mais plutôt une bénédiction et imposition des mains, c’est ce que nous devons aussi faire, c’est le seul model biblique.

  Le nom et la manière de se faire baptiser a  un rapport direct avec l’accomplissement des promesses de Dieu en nous. C’est ce qui ressort du comportement de Paul, il demande aux disciples d’Éphèse : << Avez-vous reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru ? Ils répondirent : Nous n’avons même pas entendu dire qu’il ait un Esprit-Saint. Il dit : Quel baptême avez-vous donc reçu ? Ils répondirent : Le baptême de Jean. Alors Paul dit : Jean a baptisé du baptême de repentance; Il disait au peuple de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire en Jésus. Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus >>, Actes 19 : 2-6. Nous avons besoin des prédicateurs du style de Paul, car en notre temps, beaucoup de croyants ont reçu le baptême de leurs organisations au lieu du seul baptême du model biblique. Beaucoup n’ont pas le Saint-Esprit, et nombreux sont ceux  qui n’attendent  même pas l’avènement du Seigneur,  car  ils n’ont jamais entendu qu’il ait une telle promesse!

  La même commission  du baptême peut être lue dans Matthieu 28 : 19 << Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit…>>. Avant de pratiquer cette commission, nous devons connaître le nom en question qui correspond au Père, Fils et Saint-Esprit. Les apôtres connaissaient Le nom dont il est question, et ils ont fait tout en ce nom là. C’est le Saint-Esprit qui conduisit les apôtres dans toute la vérité pour enseigner et pratiquer le baptême comme ils le faisaient, Jean 16 : 13. Le nom de Jésus en hébreux est Yashuah, et il signifie: Dieu Sauveur. L’homme de Jésus portait le nom de Dieu, Il dit : << J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu m’as donnés…>> Jean 17 : 6. << …Garde-les en ton nom, ( ce nom) que tu m’as donné >> Jean 17 : 11. << Je leur ai fait connaître ton nom  >> Jean 17 : 26. << Quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus-Christ…>> Col 3 : 17. << Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés >>, Actes 10 : 43. Les apôtres faisaient tout en son nom, y compris le baptême. Les passages des écritures où  la manière et le Nom invoqué lors du baptême ne sont pas explicités doivent nous amener à faire une enquête honnête, et voir comment ceux qui étaient agrées de Dieu étaient baptisés, quel nom fut invoqué sur eux etc. Dès que nous obtenons ce résultat d’enquête, la Bible nous dit : << Si vous savez cela, vous êtes heureux, pourvu que vous le mettiez en pratique >> Jean 13 : 17. La connaissance sans pratique n'a aucune utilité.

  Les passages suivants nous démontrent que tous les apôtres étaient baptisés de la même manière, et au nom du Seigneur Jésus Christ :

  • << Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Christ Jésus, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ? Nous avons donc été ensevelis avec lui dans sa mort par le baptême, afin que, comme Christ est ressuscité d’entre les morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie >> Romain 6 : 3-4

  • << Vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ…>>, Galates 3 : 27.

  • << Ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu qui l’a ressuscité d’entre les morts >>, Colossiens 2 : 12

  • << Pierre leur dit : Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit…>> Actes 2 : 38

  • << Il ordonna de les baptiser au nom de Jésus-christ…>> Actes 10 : 48.

  • << Et maintenant, pourquoi tardes-tu ? Lève-toi, sois baptisé et lavé de tes péchés, en invoquant son nom >>, Actes 22 : 16.

  • << Philippe dit : si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L’eunuque répondit : Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu. Il ordonna d’arrêter le char; tous deux descendirent dans l’eau, Philippe ainsi que l’eunuque, et il le baptisa >>, Actes 8 : 37-38.

 Tous ces témoignages sur le nom invoqué lors du baptême, ainsi que la manière de l’administrer ce sont fondus en 325, au concile de Nicée. Pourtant, il y a une grande différence entre une réunion intellectuelle, le cas de Nicée, et une réunion ténue d’un commun accord par Le Saint-Esprit, le cas des apôtres. 

 Le mot BAPTÊME vient du grecque BATIZEIN, il veut dire: IMMERGER, PLONGER DANS. Jean-Baptiste est appelé littéralement: JEAN L'IMMERGEUR. L’importance de l’eau suffisante pour y être enseveli est capitale. Jésus-Christ entant que parole faite chair s'est humilié pour se faire immerger (baptiser) : <<  Tous le pays  de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui; et ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain en confessant leurs péchés…En ce temps là, Jésus vint de Nazareth en Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain >>,  Marc 1:9---et non se faire asperger. Si le Seigneur Lui-même s’est rendu obéissant à la justice de Dieu; qui sommes nous pour trouver les échappatoires à l’ordre au quel tous ont obtempéré sans discussion ?   L'aspersion est complètement antibiblique, et est un baptême dont aucun apôtre ou croyant biblique n'a jamais eu. Personne ne peut être enterrée debout, en l'air... Jésus Christ en qui nous devons être identifiés était enterré dans la tombe. L'eau typifie la tombe.

 Mes chers frères et sœurs en Jésus-Christ, chers amis internautes, le message du Seigneur  qui nous est parvenu dans cette génération perverse a un seul objectif: Celui de nous ramener à la foi et pratiques apostoliques, cela inclus le baptême biblique. Les vérités bibliques, foulées aux pieds au Concile de Nicée, sont rentrées progressivement dans l’Église, selon la prescience de Dieu, par les vrais envoyés de Dieu Comme :  Irénée, Martin ( 315-399), Colomban, Martin Luther, John Wesley etc. Mais, quand quelque chose n’est pas encore révélée par Dieu; elle reste non-révélée même pour Ses prophètes ( Deutéronome  29 : 28 ). Ainsi ces hommes envoyés de Dieu, avaient sur certains point, comme le baptême, continués avec le baptême dans les titres, ce qui est un baptême catholique et non un baptême biblique. Ceux qui ont suivit l’enseignement de ces grands hommes n’ont pas suivit leurs traces, au lieu de s’attacher à la vérité biblique telle que Le Seigneur La restitue à l’Église; Ils se sont organisés mêlant la politique à la religion, devenant Wesleyens, Luthériens… Ainsi, de nos jours beaucoup de croyants ne se battent plus pour la vérité, mais plutôt pour la défense de leurs organisations ! c’est triste mes frères et sœurs ! Quel dommage?  C’est pourquoi, nous non plus, nous ne devons pas être Branhamistes, etc. Paul nous en parle dans 1 Corinthiens 3 :3-6, il dit : << En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et de la discorde, n'êtes-vous pas charnels et ne marchez-vous pas d'une manière tout humaine? Quand l'un dit: Moi, je suis de Paul ! et l'autre : Moi, d'Apollos ! n'êtes-vous pas des hommes? Qu'est ce donc qu'Apollos, et qu'est ce que Paul ? Des serviteurs, par le moyen des quels vous avez cru, selon que le Seigneur l'a donné à chacun. J'ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître >>.  Par contre, quant à rester dans les dénominations ou prêcher sans donner témoignage de ceux que Dieu a utilisés pour notre édification; l’apôtre est contre, et il nous conseille plutôt ceci : << Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais ( un esprit ) de force, d’amour et de sagesse. N’aie donc pas honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi, prisonnier pour lui. Mais souffre avec moi pour l’Évangile, par la puissance de Dieu  >>, 2 Timothée 1 : 7-8.

Donc, nous devons recevoir un homme envoyé de Dieu, souffrir avec lui, porter avec lui l’opprobre de Christ qu’il porte à cause des vérités bibliques qu’il ramène sur le chandelier, et vivre des ces vérités là, entre autres, Le Baptême par immersion au nom du Seigneur Jésus-Christ. Amen.  

   NB: Où que vous soyez, nous vous exhortons à voir un prédicateur respectable de la Parole de Dieu, et lui demander de vous baptiser une seule fois dans l'eau au nom du Seigneur Jésus-Christ.

 Salutation fraternelle au nom de Jésus-Christ notre Seigneur, amen.

Ouvrier avec Dieu, Ottawa le 3 novembre 2003

.