ACCUEIL

MISSION

FAQ

CONTACT

TÉMOIGNAGES

FORUM

   




Message Box

 
 


 

 

                                                                     
LA SECONDE VENUE DE CHRIST, L'ENLEVEMENT DE L'EGLISE.
 

L’enlèvement de l’Église du Seigneur Jésus Christ ou l’avènement du Seigneur, encore connu comme La Seconde venue de Christ.  Laodicée, quelle promesse imminente que nous devons attendre, dans cette génération, entant que l’Église du Seigneur Jésus Christ ?

Ceux qui sont familiers avec la bible sont déjà au courant que l’église du Seigneur Jésus Christ devait passer par sept périodes, sept étapes encore connues comme sept ages de l’église. Cela nous est donné en << types >> dans la parole prophétique dans Apocalypse chapitre 2 et 3. Presque tous les étudiants de la bible, voyant les prophéties qui s’accomplissent en notre temps, sont unanimes que nous sommes dans la dernière période, soit le septième age de l’Église qui est typifiée par l’Église de Laodicée. C’est en fonction de cette connaissance que dans les milieux chrétiens en général, nous attendons la seconde venue de Christ, selon qu’Il a promis << Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. >> Jean 14 : 1-3.

Après l’ascension du Seigneur, Actes 1, et encore bien longtemps après la Pentecôte, Actes 2, les saintes écritures nous témoignent que les apôtres se sont endormis (morts) se consolant et s’encourageant à attendre la promesse de Jean 14 :1-3. À ce sujet, Saint Paul écrit :  << Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d'après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l'avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. >> 1 Thessaloniciens 4 :15-17.

Les enfants de Dieu sont ceux qui ont la foi dans la parole de Dieu comme Abraham notre père. Ils ont, pareillement qu’Abraham, confiance que Dieu est capable de réaliser cette  promesse. De lui, Abraham, notre père, la bible témoigne ceci <<  Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu'il avait près de cent ans, et que Sara n'était plus en état d'avoir des enfants. Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu'il promet il peut aussi l'accomplir >> Romains 4 : 19-21. Les prédications selon lesquelles, je cite << Ce n’est pas la peine d’attendre que  l’enlèvement aura lieu, car c’est spirituel. >> ont, sans polémique, comme origine l’incrédulité semée par la théologie des hommes. C’est par des enseignements de ce genre que les croyants étaient avisés, par les apôtres, de reconnaître que celui qui prêche est, inconsciemment ou pas, sous l’esprit démoniaque. À propos, Saint Jean dit << Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent pas Jésus-Christ venant en chair. Celui qui est tel, c'est le séducteur et l'antéchrist. >>, 2 Jean 7. Certaines traductions écrivent < venu en chair >, mais, ils expliquent en bas que ça se traduit < venant en chair >. Car, c’est au future, toujours imminent, que les apôtres attendaient  la venue corporelle de Jésus. Ceci est en accord avec ce que les anges dirent, lors de l'ascension, aux disciples <<  Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent: Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel. >>, Actes 1:10-11. Le Seigneur est parti, devant Ses disciples, avec un corps visible, c’est  de la même manière, ont confirmés les deux anges, qu’il reviendra.

En aucun moment, les apôtres n’ont cessé d’avoir foi en cette promesse. Ils ne l’ont jamais spiritualisée. Comme tout lecteur de la bible le sait, le Seigneur était spirituellement avec les apôtres et dans les apôtres, mais cela n’était pas à confondre avec Sa seconde venue. Pour nous les croyants, l’enlèvement est un événement beaucoup glorieux par rapport à la réception du Saint Esprit tout en continuant à souffrir sur cette terre. Après la réception du Saint Esprit, alors que le Seigneur se manifeste des différentes manières dans notre vie, nous avons droit d’attendre, de désirer, et de témoigner notre foi comme les apôtres << Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s 'assujettir toutes choses.>> Philippiens 3.20-21.  << Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur.>> 1 Jean 3.2

La spiritualisation de l’enlèvement est rejetée par tous les témoignages bibliques. Le manque de la foi dans la parole de Dieu est le germe qui pousse plusieurs Révérends à spiritualiser l’enlèvement. En le spiritualisant, ils pensent le rendre rationnel enfin d’avoir, avec eux, les savants et les intellectuels etc. Mais, ils se mettent immédiatement, sans le savoir, dans le camp du séducteur, le diable ou Antéchrist, 2 Jean 7.  Même la venue du dernier grand Prophète promis à l’Eglise, William Marrion Branham, n’a pas changée la nature de cette promesse de l’enlèvement. Alors que son Ministère était plein des signes, des prodiges et des apparitions surnaturelles ;  il continua sa course, attendant l’enlèvement qu’il prêcha encore, comme Titre de Prédication le 04 décembre 1965, à Yuma, AZ, USA. Donc, jusqu’à présent nous disons <<  Pour ce qui concerne l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. >> 2 Théssaloniciens 2 : 1-2. Étant repris par le Seigneur, Frère Branham, fait parti des croyants que nous ne devancerons pas, car <<  Nous les vivants, restés pour l'avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. >>   

Enfin de ne pas être tenté, par le Diable, de spiritualiser l’enlèvement,  nous devons regarder à la parole de Dieu toute entière. Evitons de regarder aux citations et versets extirpés de leurs contextes par l’ennemi. Rappelons-nous que quand Dieu réalisera cette promesse, Il ne le fera pas pour la première fois, non, Il a déjà accompli un tel événement en ressuscitant ceux qui étaient morts, dans l’ancien testament, dans la foi. La bible témoigne et dit << Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les sépulcres s'ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent. Étant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes. >> Matthieu 27 :51-53.

Celui qui est de Dieu, il croit en Ses promesses, car les enfants de Dieu sont, comme Isaac, les enfants de la promesse, Galates 4 :28. Tandis que les autres peuvent même se moquer de nous comme le dit aussi l’apôtre Pierre << afin que vous vous souveniez des choses annoncées d'avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur, enseigné par vos apôtres, sachant avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant: Où est la promesse de son avènement? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création…Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. >>, 2 Pierre 3 :3-4, 9.

Bien aimés du Seigneur, les promesses de Dieu, du point de vue humain, prennent beaucoup de temps à s’accomplir, mais lorsqu’elles s’accomplissent tous ceux qui les ont crues en bénéficient, qu’ils soient vivants ou endormis. C’est ce que nous constatons dans Matthieu 27 : 51-53, les croyants de l’ancien testament se virent bénéficier de la promesse qu’ils attendaient et qui ne s’était pas réalisé de leur vivant. Ces saints, alors qu’enseveli depuis plusieurs années, mais comme ils étaient morts dans l’attente de la promesse de Genèse 3 :15, Esaie 7 :14, Michée 5 :1-3 etc. Dieu ne les oublia pas. Ils ressuscitèrent et  bénéficièrent  de la promesse. Oui amen, les promesses de Dieu ne périment jamais. L’apôtre Paul connaissant cela, il dit << Si c'est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts.>> 1 corinthiens 15 : 19-20. << Chaque jour je suis exposé à la mort, je l'atteste, frères, par la gloire dont vous êtes pour moi le sujet, en Jésus-Christ notre Seigneur. Si c'est dans des vues humaines que j'ai combattu contre les bêtes à Éphèse, quel avantage m 'en revient-il? Si les morts ne ressuscitent pas, Mangeons et buvons, car demain nous mourrons. Ne vous y trompez pas: les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs.  Revenez à vous-mêmes, comme il est convenable, et ne péchez point; car quelques-uns ne connaissent pas Dieu, je le dis à votre honte. Mais quelqu'un dira: Comment les morts ressuscitent-ils, et avec quel corps reviennent-ils?  Insensé! ce que tu sèmes ne reprend point vie, s 'il ne meurt. Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps qui naîtra; c'est un simple grain, de blé peut-être, ou de quelque autre semence;  puis Dieu lui donne un corps comme il lui plaît, et à chaque semence il donne un corps qui lui est propre. Toute chair n'est pas la même chair; mais autre est la chair des hommes, autre celle des quadrupèdes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons. Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres. Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile. Ainsi en est-il de la résurrection des morts. >> 1 Corinthiens 15 : 31-42. L’apôtre précise et dit <<  Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. >> 1 Corinthiens 15 : 51-52, oui tous les croyants que nous sommes, nous ne mourrons pas tous : Les croyants qui seront vivants lors que le Seigneur réalisera cette promesse seront transmués, nous ne devancerons pas nos confrères endormis ( morts) dans l’attente de l’avènement du Seigneur, 1 Théssaloniciens 4 : 13-17.

L’accomplissement de la promesse de Jean 14 : 1-3 est un grand événement pour l’Eglise du Seigneur Jésus Christ. Le Seigneur nous en parle même sous forme des paraboles comme dans la parabole des Dix Vierges. C’est une très grande promesse que personne ne devrait rater pour rien au monde. Nous devons marcher et arranger nos vies en fonction de cette promesse enfin d’être trouvés dignes au jour << J >>. Car, nous ne savons ni le jour ni l’heure de Sa venue, parce << qu’Il viendra comme un voleur …>> 2 Pierre 3 :10, 1 Théssaloniciens 5 : 2 et le Seigneur, après avoir confié aux apôtres le signe par lequel nous devons savoir que Sa venue est très proche, dans Matthieu 24 :32-34,  Il explique et dit <<  Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche;  et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme.  Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé; de deux femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. >> Matthieu 24: 36-42.

La septième position qu’occupe l’Eglise de Laodicée, Apocalypse 3 :14-22, qui typifie notre génération, nous rappelle la septième position qu’avait Hénoc, il était le septième après le premier Adam, Jude 14, tandis que Laodicée occupe la septième position après Christ, le dernier Adam, 1 Corinthiens 15 :45. C’est pour quoi, voyant le figuier bourgeonner, Matthieu 24 :32, Israël revenant sur son territoire,  nous sommes plein d’assurance, nous tous qui ne nous conformons qu’à la parole de Dieu, donc qui marchons avec Dieu dans cette septième période, << nous ne mourrons pas tous...>>  Parce que, nous savons que toutes les promesses de Dieu en Christ sont Oui et Amen, 2 Corinthiens 1 : 19-22. D’Hénoc qui est le type des élus de notre période, nous lisons <<  Hénoc marcha avec Dieu; puis il ne fut plus, parce que Dieu l’enleva >>, Genèse 5 : 24.

C’est pour quoi Dieu a envoyé un Message clair à notre génération nous demandant de sortir des toutes les interprétations et traditions des hommes, pour rentrer dans la foi dans Sa parole afin d’avoir part à cette promesse. Hénoc marcha avec Dieu, << Deux hommes marchent-ils ensemble sans en avoir convenu ? >> Amos 3 :3. Comment peut-on penser  marcher avec Dieu alors qu’au fond, on n'est  pas en accord avec Sa parole ? On critique, on se moque expressément de ceux qui sont envoyés par Dieu pour appeler Son peuple au retour de la Foi fondée totalement en Sa parole ?  Comment peut on attendre cette promesse sans convenir avec Dieu, et reconnaître que Dieu tu es souverain dans Ta façon de faire ? Comment peut on prétendre marcher avec Dieu alors qu’on trie les versets bibliques qu’on veut croire et on laisse d’autres ? Alors qu’on calomnie, on se bat contre tous ceux qui font un effort pour ramener sur l’autel la doctrine authentique que le Seigneur nous a léguée ? Comment peut-on s’imaginer avoir part à l’enlèvement, alors qu’on injurie les porteurs de la saine doctrine au profit des doctrines inventées et imposées par les organisations des hommes. Connaissant fort bien que l’imposition de ces fausses doctrines s’est faite, aux travers des ages, par la ruse, par la politique, par la force, la cruauté, la décapitation, le bûcher etc.  Mais, Hénoc qui est notre type, il s’était convenu avec Dieu, c’est ainsi qu’il marcha avec Lui et il fut enlevé.

<< Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit: J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant. >>, 2 Corinthiens 6 : 15-18. Quel rapport l’Eglise du Dieu vivant peut-elle avoir avec un enseignement qui parle autrement que le Seigneur et Ses apôtres ?

Repentez-vous, soyez baptisés au nom du Seigneur Jésus Christ, pour la rémission de tous ce que vous avez fait jusqu'à présent et vous recevrez le Saint Esprit, vous persévérez alors dans l’enseignement des apôtres et attendrez, avec raison, à avoir part à cette grande promesse !

 

Que Dieu vous bénisse !


Ouvrier avec Dieu.