ACCUEIL

MISSION

FAQ

CONTACT

TÉMOIGNAGES

FORUM

   




Message Box

 
 


 

 

 

 

APOCALYPSE PAR   EWALD FRANK

AVANT-PROPOS

70 SEMAINES DE DANIEL

 EPILOGUE.

 

Chapitre:


1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22


DU MÊME CHAPITRE: LES 3 APPELS DES ANGES, MOISON À LA FIN DE LA GRÂCE, EXÉCUTION DE LA COLÈRE DE DIEU

L’Agneau et les 144’000 scellés

“Et je vis: et voici l’Agneau se tenant sur la montagne de Sion, et avec lui cent quarante-quatre milliers, ayant son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts” (Apoc. 14.1).

Nous trouvons de nouveau le front mentionné en rapport avec le port d’un nom. Au chapitre 7 il nous avait été annoncé que 144’000 personnes des 12 tribus d’Israël allaient êtres marquées d’un sceau au front. Nous trouvons mentionné ici en supplément le Nom. Ceux qui sont scellés, nous les voyons au chapitre 14, sur la montagne de Sion. Ils sont montrés en compagnie de l’Agneau, ce qui représente leur Rédemption. Cette troupe a accepté la Rédemption pleinement accomplie par l’Agneau de Dieu à la croix de Golgotha. Les Juifs porteront le Nom d’“Emmanuel-Yahshua”. Emmanuel = Dieu avec nous (Es. 7.14), Yahshua = Yahwe-Sauveur. C’est alors que s’accomplit Esaïe 25.9: “Et il sera dit en ce jour-là: Voici, c’est ici notre Dieu; nous l’avons attendu, et il nous sauvera; c’est ici l’Eternel, nous l’avons attendu. Egayons-nous et réjouissons-nous dans sa délivrance”. En ce temps-là, la montagne de Sion aura de nouveau une importance toute particulière (Esaïe chapitre 2 et 4).

“Et j’ouïs une voix venant du ciel, comme une voix de grandes eaux et comme une voix de grands tonnerres; et la voix que j’entendis était comme de joueurs de harpe, jouant de leurs harpes; et ils chantent un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre animaux et les anciens. Et personne ne pouvait apprendre le cantique, sinon les cent quarante-quatre milliers qui ont été achetés de la terre” (Apoc. 14.2,3).

Avant que la Jérusalem terrestre et la Jérusalem céleste soient unies, les élus juifs apprennent le nouveau cantique qui est ensuite chanté par tous ceux qui sont parvenus à la première résurrection. La troupe des prémices d’entre les nations forme l’Epouse, et Elle chante au Repas des noces dans le Ciel; de là le cantique résonne jusque sur la terre et il ne peut être appris et chanté que par les cent quarante-quatre mille qui sont prémices d’Israël. L’Epouse a été choisie d’entre tous les peuples, les langues et les nations — les cent quarante-quatre mille sont les prémices venus des douze tribus d’Israël.

Il est dit des 144’000: “Ce sont ceux qui ne se sont point souillés avec les femmes, car ils sont vierges; ce sont ceux qui suivent l’Agneau où qu’il aille; ceux-ci ont été achetés d’entre les hommes, des prémices à Dieu et à l’Agneau; et il n’a pas été trouvé de mensonge dans leur bouche; ils sont irréprochables” (Apoc. 14.4,5).

Comme nous l’avons déjà exposé dans le chapitre 12, l’Eglise est représentée symboliquement par une femme. Les 144’000 sont vierges et n’ont par conséquent commis aucune fornication spirituelle avec quelque église que ce soit. Ils n’appartiennent à aucune église, ils ne sont ni catholiques ni évangéliques, ni méthodistes, ni baptistes, ou choses semblables. Ils n’eurent aucune possibilité d’entrer dans une église, parce qu’ils auront été conduits directement à Christ par le ministère des deux témoins, et seront scellés au front du Sceau de Dieu. C’est donc dans cet état de virginité qu’ils rencontrent l’Agneau, lequel les a achetés et qu’ils suivent dorénavant.

C’est en rapport avec cette troupe provenant d’Israël que le Seigneur dit dans l’Ancien Testament: “Et je laisserai au milieu de toi un peuple affligé et abaissé, et ils se confieront au nom de l’Eternel. Le résidu d’Israël ne pratiquera pas l’iniquité, et ne dira pas de mensonge, et une langue trompeuse ne se trouvera pas dans leur bouche; car ils paîtront et se coucheront, et il n’y aura personne qui les effraye. Exulte, fille de Sion,; pousse des cris, Israël! Réjouis-toi et égaye-toi de tout ton coeur, fille de Jérusalem! L’Eternel a éloigné tes jugements, il a écarté ton ennemi. Le roi d’Israël, l’Eternel, est au milieu de toi; tu ne verras plus le mal” (Soph. 3.12-15).